Projet 2018

L’agriculture du Burkina Faso est difficile du fait du climat aride et de la pauvreté du sol latéritique qui ne retient pas l’eau. Elle est principalement constituée des cultures de sorgo, de mil, de maïs, d’arachides, et de riz, qui constituent la base de l’alimentation des habitants. Le manque de richesse nutritionnelle nuit au bon développement physiologique et peut entraîner de graves problèmes de santé.

En 2005, l’équipe Burkin’Action avait aidé à réaliser un jardin potager, permettant d’améliorer les conditions de vie et de santé de la population locale en fournissant une alimentation plus variée. Le but de l’équipe 2017 – 2018 est, en accord avec les souhaits de la population locale, de permettre de réhabiliter ce jardin potager et d’en réaliser un deuxième. Le puits foré en 2017 assurera un apport suffisant en eau pour les deux potagers. Grâce à ce deuxième jardin potager, c’est la totalité de la population de Zaogo qui aura accès à une alimentation plus équilibrée.

De plus, le Burkin’Action se fixe cet année un double projet : en parallèle du travail sur les jardins potagers, il s’agit de permettre aux femmes de recevoir une formation en fabrication de savon et eau de javel. En effet, le nettoyage des vêtements, des lieux et de la vaisselle est fait uniquement à l’eau, ce qui ne permet pas d’empêcher le développement de maladies. Ces formations permettront d’améliorer grandement les  conditions de vie et d’hygiène des populations.